DOSSIER - amélioration continue  |  Décembre 2019

#2 Mise en œuvre du programme «Business Excellence»



Après une réflexion autour du concept d’amélioration continue nous nous consacrons désormais à son implémentation.

Il y 3 ans, cc energie s’est consciemment engagé sur la voie de l’amélioration continue.

Nous en avons posé les fondations avec le développement des programmes «Business Excellence» (BEX) pour les structures et les méthodes. Nous voulons ainsi atteindre nos objectifs ambitieux en matière de satisfaction client et de coûts.

Outre l’augmentation de la qualité, qui grâce à la réduction des corrections a eu un fort impact en termes de coûts, nous nous concentrons sur l’augmentation mesurable de l’efficacité par l’optimisation des processus.

Aujourd’hui, les économies réalisées grâce aux améliorations sont bien plus élevées que les coûts initiaux de ces dernières. Cette approche a prouvé son efficacité financière!

 

Un effet secondaire de cette approche est l’augmentation de la satisfaction de nos collaborateurs grâce à l’amélioration constante des processus de travail.

La procédure PDCA 2.0

La procédure «Plan, Do, Check, Act» (PDCA) est notre modèle. Il s’agit d’un cycle continuel d’identification et de planification des potentiels d’amélioration. Leurs mise en œuvre, validation, implémentation et lancement contribuent à l’atteinte d’un nouveau niveau de performance. C’est ici que commence le cycle suivant.

Chez cc energie, nous avons mis en place la procédure suivante:

Plan:         Compiler les idées, évaluer la faisabilité et le business case et définir les KPI.

Do:            Tester des variantes de solution et mettre en œuvre la solution adaptée.

Check:      Tester et vérifier la pertinence opérationnelle des mesures, mesurer et évaluer les KPI.

Act:           Déploiement des optimisations.

 

Nous avons ajouté 2 niveaux de contrôle (couches) à cette procédure:

Outre l’augmentation de la qualité, qui grâce à la réduction des corrections a eu un fort impact en termes de coûts, nous nous concentrons sur l’augmentation mesurable de l’efficacité par l’optimisation des processus.

Image 1: élargissement du cycle PDCA aux couches de contrôle et direction (Tobias Kaiser, cc energie)

  • La couche «Control & Report» contrôle la mise en œuvre dans les délais des mesures d’amélioration et informe le niveau de direction de leurs progrès et effets. Cette couche constitue ainsi un niveau de contrôle opérationnel.
  • La couche «Consult & Govern» dirige le programme en fonction des critères de temps, portée et budget. La méthodologie va continuer d’évoluer, car elle est la garante de l’efficacité globale de la procédure. Elle complète ainsi le contrôle opérationnel par un contrôle stratégique du programme.

 

 

Dans le prochain numéro, nous évoquerons le «principe de l’entonnoir», un complément important de la méthodologie BEX.

Tobias Kaiser, Principal Business Analyst
dirige chez cc energie le programme «Business Excellence» pour l’amélioration continue de la qualité et de l’efficacité des processus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *